Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Reflection

La cuisine Japonaise



La particularité de la cuisine Japonaise réside dans l'ensemble de ses caractéristiques : sa culture, sa situation géographique, son climat et l’histoire de son pays. Nous pouvons donc commencer avec plusieurs données qui nous font comprendre le pourquoi de cette particularité.


Sa cuisine est populaire pour ses plats exotiques, mélanges de saveurs, couleurs et textures, et pour son originalité dans sa présentation. Le grand intérêt des japonais pour l’art culinaire se reflète dans la multitude de revues culinaires, de programmes de télévision, de shows jusque dans les séries et dessins animés de cette thématique.

Si l'on nous demande, quelle est le plat japonais le plus typique, nous répondrions rapidement “les sushis”, et oui il s’agit réellement du plus connu. Mais les japonais ne vivent pas seulement du sushi car en réalité, c’est un plat habituellement assez cher et une famille de classe moyenne ne peut pas se permettre d’en manger très souvent.

La cuisine japonaise offre un grand éventail de mets pour ceux qui n’osent pas encore manger du poisson cru, comme par exemples les soupes, les salades, les légumes enrobés, les vermicelles et les gâteaux de milles couleurs.


Le riz blanc, l’un des ingrédients principaux dans le régime japonais, est la base de beaucoup de plats et le complément de presque tous les repas. Il se cuisine dans une machine spéciale appelée “Suihanki” qui se trouve dans la majeure partie des foyers car c’est une manière facile et propre de le cuisiner. Cette petite machine conserve le riz à une température idéale, prêt pour être mangé à n’importe quelle heure.

Sur les tables japonaises, les japonais ont l’habitude de servir tous les plats d'un coup, puisque contrairement aux occidents, il n’y a pas d’ordre établi pour manger, au contraire, les japonais préfèrent goûter un peu de chaque plat en même temps, chacun commençant par le plat qu’il souhaite. Pour boire, durant le repas et non après, le thé japonais appelé o-cha est typique, il en existe 3 classes : le thé vert (très aromatique), le thé de couleur marron (moins aromatique et plus doux) et le thé en poudre (utilisé pour la cérémonie du thé).


De plus, pour manger, comme tout le monde le sait, les japonais utilisent des baguettes, appelées o-hashi. Dans les maisons japonaises, ces baguettes sont personnelles, c’est-à- dire que chaque personne a ses propres baguettes et elles ne s'échangent pas à chaque repas comme le font les occidentaux avec les couverts. Ces baguettes ont souvent une couleur, une forme et une taille différente pour chaque membre de la famille.


Dans les restaurants japonais, il est aussi commun d’avoir une vitrine à l’entrée, avec des échantillons en plastique, ou une autre matière similaire, des plats qu’ils servent. C’est une habitude qui est très utile pour les étrangers qui ne peuvent pas lire le menu, puisque de cette façon, ils choisissent le menu plus ou moins pour l’apparence qu’il a.

Et enfin, il y a aussi la O-bento, c'est une nourriture préparée dans un récipient ou dans une gamelle, comme on dit par ici. Il est très habituel, pour les étudiants, les travailleurs… d’apporter sa nourriture préparée à la maison dans une bento. Il est également possible d’acheter une bento dans les restaurants ou dans des distributeurs automatiques. Certaines de ces o-bento sont de vraies chefs-d’oeuvre, pas seulement pour leur saveur mais aussi pour leur présentation, les japonais jouent avec la disposition et les couleurs des aliments, formant ainsi des dessins comme des fleurs ou des images de nos personnages favoris. Il y a encore de nombreuses curiosités sur la culture et la cuisine japonaise, c’est pourquoi nous nous arrêterons ici.